Informations

Information pertinente Coronavirus (COVID-19)

En collaboration avec ses partenaires parlementaires, le Service continue de suivre de près l’évolution rapide de la situation de la COVID-19. Nous nous engageons à assurer la santé, la sécurité et le bien-être de nos employés. Nous continuons à fournir nos services aux parlementaires, en reconnaissant que nous devons faire preuve de souplesse dans la manière dont nous fournissons ces services. Nous vous informerons et vous accompagnerons en cette période où les préoccupations peuvent être nombreuses. En tout temps, le Service suivra les directives des autorités gouvernementales et continuera d’agir adéquatement afin de contribuer à limiter la propagation du virus.

Cette page sera mise à jour au fur et à mesure que de nouveaux renseignements sont disponibles.

Activités quotidiennes

Mise à jour le 29 septembre 2020

Accès restreint au milieu de travail

À mesure que les provinces et les villes adaptent des mesures de santé publique restrictives, les milieux de travail devraient tenir compte des risques et déterminer des mesures d’atténuation des risques à mettre en œuvre lorsqu’ils opèrent pendant la pandémie de COVID-19. Les facteurs externes comme la saison de la grippe et l’hiver qui approche sont également évalués lorsque l’on envisage l’accès des employés au milieu de travail.

Les mesures de sécurité prises par le Service sont conformes à ses obligations en vertu du Code canadien du travail et aux mesures communiquées par la Santé publique. Ces mesures font partie de l’approche collective du Canada visant à atténuer la transmission de la COVID-19. Notre processus d’accès restreint au milieu de travail est fondé sur les concepts décrits dans les lignes directrices élaborées par l’Agence de la santé publique du Canada.

Qui peut accéder au milieu de travail?

Le Service dispose d’une liste de postes opérationnels et essentiels qui sont tenus d’être physiquement présents en milieu de travail pendant cette pandémie. Ces personnes ont un accès prioritaire au lieu de travail et la protection de leur santé et de leur sécurité est une préoccupation majeure. Depuis le 1er octobre 2020, l’accès au lieu de travail ou à la Cité parlementaire est limité à ce groupe d’employés qui ont un accès prioritaire au lieu de travail.

Comment puis-je accéder au milieu de travail dans des circonstances exceptionnelles?

Si vous ne faites pas partie du groupe d’employés qui ont un accès prioritaire au lieu de travail, votre gestionnaire peut approuver une demande en se fondant sur une évaluation de la nécessité de vos tâches/activités et des risques pour la santé et la sécurité que votre présence au lieu de travail pourrait poser.

Ce processus est en vigueur jusqu’au 31 décembre 2020 et peut changer, car les circonstances entourant la pandémie de COVID-19 continuent d’évoluer.

L’après-COVID-19: Examiner comment le retour au travail pourrait avoir lieu

Chaque employé se questionne sur le moment du retour au travail et la manière dont il aura lieu. Jusqu’à date, le Service et les autres organismes sous réglementation fédérale sont loin d’être prêts à annoncer une date de retour. Pour l’instant, le Service n’envisage pas d’assouplir les mesures de protection actuellement en place. Néanmoins, nous savons tous que ce moment arrivera un jour. Pour s’y préparer au mieux, le Service a mis sur pied deux groupes de travail qu’il a chargés de réfléchir à quoi pourrait ressembler le retour au travail après la COVID-19. Certainement, il est raisonnable de présumer qu’une certaine forme de distanciation physique demeurera nécessaire dans de nombreux aspects de notre travail et que la reprise de l’activité normale s’amorcera de façon calculée et graduelle, comme l’a indiqué le premier ministre.

Le Service continuera de suivre de près les conseils des autorités de santé publique et tiendra compte de la situation personnelle et familiale propre à chaque employé. Le personnel peut s’attendre à ce que le Service respecte les lignes directrices proposées par les autorités de la santé et qu’il se conforme aux lois en matière de santé et de sécurité au travail. 

Si vous avez des préoccupations ou des questions sur la façon dont se déroulera le retour au travail au Service, n’hésitez pas à en faire part à votre gestionnaire/superviseur.

D'ici là, nous continuons de minimiser le nombre d'employés qui viennent travailler, conformément aux directives des autorités de santé publique. Bien que les niveaux d'activité aient baissé, la principale préoccupation du Service reste la sécurité physique de la Cité parlementaire. Le Service continue de sécuriser les bâtiments de la Cité parlementaire, qui restent tous ouverts jusqu'à nouvel ordre. En cas d'urgence, le Service peut être joint au 992-7000. Veuillez noter que le personnel sera invité à s'identifier lorsqu'il entrera dans les bâtiments, conformément à la pratique habituelle pendant les heures de silence.

Forum de discussion des commandants

Mise à jour le 31 juillet 2020

Alors que nous entrons dans un autre mois de mesures d’urgence dans les provinces de l’Ontario et du Québec, il semble que nous continuerons à vivre dans ces conditions dans un avenir prévisible. Cela dit, les deux provinces ont fait de grands progrès au cours des dernières semaines, ce qui a permis d’élargir le nombre de personnes autorisées à se rassembler, les entreprises commencent à rouvrir avec les mesures de sécurité en place et les choses semblent se stabiliser dans l’ensemble.

Le Forum de discussion des commandants a été créé pour ouvrir davantage les voies de communication pour tous, à une époque où les deux provinces étaient invitées à rester à la maison et à respecter des restrictions strictes dans l’espoir d’aplanir la courbe de la COVID-19.

Quand

Le Forum de discussion des commandants sera disponible tous les mercredis entre 10 h et 11 h par Skype, où tout employé peut se joindre pour partager préoccupations, commentaires ou questions. Nous demandons à tous les sous-officiers et superviseurs de mettre cette information à la disposition de leurs équipes respectives afin que chacun ait une chance égale de faire entendre sa voix.

Comment se connecter

Il y a deux options pour rejoindre le forum de groupe; par téléphone en composant ou via Skype, application gratuite disponible sur smartphones, tablettes ou ordinateur. Si vous choisissez de rejoindre le forum, nous vous demandons d’utiliser l’option vidéo (si possible mais certainement pas obligatoire) et de garder votre téléphone ou microphone d’ordinateur en mode silencieux lorsque vous ne parlez pas, pour éviter tous bruits de fond inutile et la rétroaction audio (l’utilisation de casques sont fortement recommandés). Nous continuerons de faire de notre mieux pour répondre à toutes les questions et répondre à toutes les préoccupations au cours de l’appel et nous nous engagerons à vous revenir le plus rapidement possible si nous n’avons pas de réponses facilement disponibles.

*Veuillez noter : Les appels sont limités à 25 participants, donc si vous n’êtes pas en mesure de joindre l’appel, continuez d’essayer tout au long de l’heure ou un autre jour.

Télétravail

Cela fait maintenant plusieurs semaines que la majorité d’entre vous fait du télétravail en raison de la situation entourant la COVID-19. De fait, nous essayons de minimiser le nombre d'employés qui viennent travailler conformément aux directives des autorités de santé publique. Le Service est reconnaissant de la patience et de l’esprit de collaboration dont vous faites preuve durant cette situation sans précédent, ainsi que de votre consentement à vous adapter rapidement selon l’évolution de la situation. Il importe au Service que ses employés disposent des outils dont ils ont besoin pour leur permettre de faire du télétravail de façon sécuritaire et efficace afin de maintenir les services essentiels.

Demande d'équipement

Nous vous encourageons à avoir une conversation ouverte avec votre superviseur/gestionnaire afin de prendre des dispositions pour vos besoins ergonomiques. Lorsque vous faites une demande d’équipement, vous devez choisir l'option de ramassage ou livraison. Nous vous demandons de soumettre le formulaire de livraison et déménagement des biens à votre superviseur ou gestionnaire pour approbation et d'envoyer le formulaire au quartier-maître pour le suivi et la livraison une fois approuvé.

Cela dit, nous souhaitons rappeler aux employés qui ont amené de l’équipement du bureau pour travailler chez eux d’en informer leur superviseur/gestionnaire par le biais du même formulaire de livraison et déménagement des biens et transmettre le formulaire au quartier-maître par la suite. Lorsque vous retournez au mode de travail normal, il vous sera demandé de rendre le matériel à votre bureau.

Les employés qui ne peuvent pas exercer leurs fonctions depuis leur domicile ou qui n'ont pas accès au réseau peuvent envisager de suivre une formation en ligne ou de travailler sur un projet spécial approprié (examen des politiques, évaluation des performances, procédures de travail, examen des processus, etc.). Ils peuvent consulter leur gestionnaire/superviseur pour obtenir des idées supplémentaires sur la manière de gérer ces situations particulières.

Votre superviseur/gestionnaire demeure votre premier point de contact pour toutes questions ou préoccupation que vous pourriez avoir à ce sujet.

Appui en matière de santé mentale

Mise à jour le 13 octobre 2020 

Soutien

En tant qu'employé du Service, n'oubliez pas que vous pouvez toujours contacter en toute confidentialité le Programme d'aide aux employés si vous avez besoin de soutien :
1-800-663-1142 | ATS : 1-888-384-1152 | Étranger (à frais virés) : 604-689-1717

 

Série de webinaires sur la santé mentale et le bien-être

En réponse à la pandémie de COVID-19 et à la lumière de la semaine de sensibilisation des maladies mentales (4 octobre au 10 octobre) et de la journée mondiale de la santé mentale (10 octobre), notre équipe d’inclusion et d’un milieu de travail positif a le plaisir de vous présenter une série de webinaires axés sur la santé mentale et le bien-être de vous et de votre famille. Cette série se poursuivra dans les prochaines semaines. Inscrivez ces dates à votre calendrier!

• 15 octobre 10 h Quel est votre style de gestion de conflits

• 15 octobre 13 h 30 Conflict management: What's your style?

• 27 octobre 14 h COVID-19 : Stratégies pour prendre soin de soi-même

• 15 octobre 14 h COVID-19: Self-care strategies

 

Vous vivez le stressembre?

Lisez le bulletin Ligne de vie « Surmontez les défis de septembre »

Nous voulons connaître votre opinion

L'équipe Santé et bien-être continue de proposer des webinaires pour vous aider à surmonter les effets de la pandémie. Nous voulons savoir quels sont les sujets qui vous intéressent le plus. Veuillez consulter la section Sondage de Connex pour répondre à la question :

Si vous pouviez en savoir plus sur un sujet lié à la santé mentale, qu'est-ce que ce serait?

  • Anxiété et la dépression
    Renforcer sa résilience
    L’art de se détendre
    Les trucs anti-stress
    Pleine conscience pour atténuer le stress
    Télétravail
    Réduire l’anxiété et gérer la transition vers le télétravail
    Stratégies pour prendre soin de soi
    Fondements de la compétence parentale
    Communication familiale
    Quand la négativité frappe : communiquer malgré un comportement négatif
    Bâtir l’intelligence émotionnelle
    L’abandon du tabac
    La science du bonheur

Vos commentaires sont très précieux et nous aident à mieux servir les employés du Service ! Vous pouvez également envoyer votre choix de réponse à votre coordinatrice de Santé et mieux-être à maralia.mazzola@pps-spp.parl.gc.ca.

Une série de webinaires portant sur votre bien-être

Au cours des six prochains mois, l’équipe responsable de la santé et du bien-être proposera une série de webinaires sur divers sujets touchant le mieuxêtre. Nous prévoyons lancer au total trois webinaires en direct. Pour qu’ils puissent être accessibles au plus grand nombre d’employés, les webinaires seront enregistrés et ensuite chaque vidéo sera offerte le mois suivant la diffusion en direct.

Webinaire - Les meilleurs moyens pour gérer votre insomnie

Mardi 21 juillet à 10 h (session en français)

Jeudi 23 juillet à 10 h (session en anglais)

  • Où en est la recherche sur l'insomnie;
  • Le point de vue et l'expérience d'un ancien officier militaire souffrant d'insomnie;
  • Des techniques simples que vous pouvez mettre en pratique immédiatement pour améliorer votre sommeil.

Astuces et information sur le sommeil

Consultez l'infographie de Statistique Canada sur le sommeil et apprenez-en davantage sur les habitudes des Canadiens.

Diriger avec empathie

La ressource Diriger avec empathie pendant l’assouplissement des restrictions liées à la covid-19 fournit un excellent aperçu de l'impact de la COVID-19 sur la santé mentale et de la manière dont les gestionnaires peuvent diriger avec succès en faisant preuve d'empathie envers leurs employés.

Nous vous encourageons également à regarder la vidéo Brené Brown sur l'empathie qui nous rappelle que nous ne pouvons créer une connexion empathique que si nous sommes en contact avec nos propres fragilités

Usure, isolement et solitude des employés

Nous savons que les mesures préventives d’auto-isolement et de distanciation physique sont nécessaires pour ralentir la propagation du virus et le risque d’infection. Cependant, ces changements à nos habitudes risquent d’avoir des effets psychologiques, comme l’usure, l’isolement et la solitude.

Si vous ne savez pas trop par où commencer, voici quelques conseils de base : dormez suffisamment, mangez sainement, faites de l’exercice, limitez votre temps passé devant un écran et allez prendre l’air. Apprenez-en davantage ici.

Comment rebondir après une situation stressante 

Tous changements inattendus peuvent avoir un impact sur votre santé psychologique et votre mieux-être en général. Les sentiments de tristesse et d’angoisse sont normaux et peuvent submerger à n’importe quel moment. Le thème de la resilience est alors important et utile à comprendre. La résilience peut vous protéger contre les effets psychologiques néfastes d'une crise. Plus précisément, elle vous permet de vous adapter et de rebondir après une situation stressante. 

Comment renforcer sa résilience ?  

  • Trouvez des moyens de vous sentir à l'aise avec l'incertitude; 
  • Ne vous fiez qu’à des faits et à des sources d’informations légitimes; 
  • Faites preuve de souplesse face aux nouvelles adaptations nécessaires en ajustant votre routine. 

Si vous souhaitez en apprendre plus sur comment bâtir votre résilience, Homewood Santé, votre programme d'aide aux employés et aux familles, propose justement un cours en ligne gratuit de 2 heures sur le sujet. 

Si vous ou un membre de votre famille souhaitez parler à quelqu’un, veuillez communiquer en toute confidentialité avec le personnel du Programme d’aide aux employés et à leur famille, de Homewood Santé : 1-800-663-1142 | ATS : 1-888-384-1152 | Étranger (à frais virés) : 604-689-1717  

Des questions ou des préoccupations ? Contactez votre coordinatrice de mieux-être à l'adresse maralia.mazzola@pps-spp.parl.gc.ca 

La pleine conscience au travail pour vous aider à gérer le stress

Il est bel et bien possible de pratiquer la pleine conscience, même au travail. Quel que soit votre emploi, vous pourriez sans doute tirer parti de moments de quiétude pendant votre journée de travail  (ou votre emploi en soirée ou de nuit). Vous trouverez ci-dessous une méthode facile pour vous aider à y arriver. Avant tout, il serait important de définir exactement ce qu’est la pleine conscience. La pleine conscience consiste à être à l’affût de ce qui vous entoure et de vos pensées afin d’être pleinement présent. De façon plus concrète, cela signifie de prendre une pause, ralentir, tenter de laisser aller le flot ininterrompu de pensées puis se concentrer uniquement sur ce qui se trouve devant soi. Tout le monde a la capacité de pratiquer la pleine conscience; il suffit de s’ouvrir à l’idée et de le faire.

  • Mouvement, marche ou course consciente : Portez attention à ce que vous ressentez lorsque vous bougez. Vous pouvez sentir le vent contre votre peau, vous concentrer sur la sensation de vos pieds qui entrent en contact avec différentes textures au sol, ou vous arrêter aux odeurs ou aux paysages qui vous entourent.
  • Respiration consciente : Concentrez-vous sur votre respiration pendant quelques minutes, sur le flux de votre respiration, ou encore remarquez votre ventre qui se soulève et s’affaisse.
  • Alimentation consciente  : Concentrez-vous sur le goût, l’apparence, les textures et les odeurs de ce que vous mangez. Par exemple, lorsque vous buvez une tasse de thé ou de café, vous pouvez concentrer vos pensées sur la sensation de chaleur du liquide et sur son goût sucré, ou vous pouvez regarder la vapeur qui s’échappe de la tasse.
  • Écoute consciente : Êtes-vous vraiment à l’écoute lorsqu’un de vos collègues vous parle, ou attendez-vous simplement l’occasion de prendre la parole à votre tour? Accordez toute votre attention à la personne qui vous parle. Ne la jugez pas, faites plutôt preuve d’ouverture, de curiosité et de compassion, montrez-vous intéressé.

Ne portez pas de jugement sur vous-mêmes : il est tout à fait normal de voir surgir des pensées qui ne sont pas liées à la pleine conscience. Laissez les venir puis ramenez votre attention sur votre pratique de pleine conscience. Nous espérons que ces trucs rapides et pratiques vous aideront à décompresser, à vous concentrer et à vous donner plus d’énergie pour vous permettre de poursuivre votre vie mouvementée.

La face cachée de la pandémie… l’augmentation de la violence conjugale

En période de crise comme celle de la COVID-19, les experts dénotent une augmentation des cas de violence conjugale. Malheureusement, des problèmes de sécurité, de santé et financiers ne font d’accentuer les tensions, d’autant plus que vivre confiné peut augmenter le stress. Ainsi, pour certaines personnes, leur domicile familial n’est plus un endroit sécuritaire. L’isolement causé par la pandémie a brisé leurs réseaux de soutien, les victimes ont plus de mal à obtenir de l’aide ou à s’échapper.

Soutien
Reconnaître les signes

Comme il n’est pas toujours facile de déterminer si une personne que vous connaissez, ou vous-même, êtes victime de mauvais traitements ou de violence, prenez le temps de vous informer sur les divers types de violence et sur la façon de les reconnaître.

Répercussions sur le milieu de travail

Nous vous encourageons aussi à vous renseigner au sujet des répercussions de la violence familiale sur le milieu de travail.

Gérer le stress et l’anxiété

L’adaptation aux répercussions de la COVID-19 peut poser des défis pour certains. Si vous ou un membre de votre famille souhaitez parler à quelqu’un, veuillez communiquer en toute confidentialité avec le personnel du Programme d’aide aux employés et à leur famille, de Homewood Santé :

1-800-663-1142 | ATS : 1-888-384-1152 | Étranger (à frais virés) : 604-689-1717

Homewood offre également une thérapie cognitivo-comportementale en ligne appelée i-Volve. Cette approche aide à atténuer les symptômes de l’anxiété et de la dépression légère. I-Volve peut nous aider à adapter nos façons de percevoir et de ressentir les scénarios et situations anxiogènes ainsi que nos réactions en nous amenant à prendre conscience de nos pensées, émotions et comportements anxieux, à y faire face et à les surmonter.

Nous vous encourageons à aider à maintenir une stabilité psychologique, émotionnelle et sociale; découvrez des moyens pour rester occupés et actifs pendant la COVID-19.

Ressources et outils

Comment maintenir des liens sociaux pour aider notre santé mentale… mais à distance?

Consultez ces conseils sur la santé mentale lorsqu’on travaille à domicile.

Santé et sécurité

Mise à jour le 2 octobre 2020 

Les bénéfices du vaccin antigrippal

La grippe (influenza) est une maladie contagieuse que tout le monde peut contracter. Cependant, vous pouvez éviter de la contracter ou de la propager en vous protégeant de diverses façons.

Le vaccin antigrippal est :
• Sécuritaire;
• Gratuit;
• Il est disponible chez votre médecin ou votre infirmière praticienne ou infirmier praticien, ainsi que dans les pharmacies et les bureaux de santé publique locaux participants aux quatre coins de la province;
• Il permet de réduire le nombre de rendez-vous chez le médecin, d’hospitalisations et de décès liés à la grippe.

Où se faire vacciner contre la grippe
Contactez votre unité locale de santé publique pour plus d'informations sur les lieux où vous pouvez vous faire vacciner contre la grippe :
Santé publique Ontario
Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais

Port du masque et gants

Le Service tient à rappeler à tous ses employés qu'ils doivent porter des masques à l'intérieur (obligatoire) dans les circonstances suivantes :

  • Lorsqu’une distance de 2 mètres ne peut pas être maintenue (à l’intérieur ou à l’extérieur); En effet, l'Agence de santé publique du Canada recommande le port d'un masque non médical ou d’un couvre-visage dans les lieux publics, en particulier dans les lieux hautement fréquentés, lorsqu'il n'est pas possible de maintenir une distance physique, c'est-à-dire une distance de 2 mètres par rapport aux autres personnes.
  • Lors de déplacements en intérieur; Par exemple : lorsque les employés se déplacent, lorsqu’ils s’éloignent de leur poste de travail, vont rencontrer un collègue, se dirigent vers la salle d’impression, cuisine, salle de repos, toilettes, etc.
  • Lors de déplacements dans les espaces publics (en intérieur); Lorsque vous entrez dans un espace géré par un gestionnaire immobilier tiers (par ex. : hall d’entrée, toilettes, couloirs publics, ascenseurs, aires de stationnement, etc.).
  • Les gants doivent être portés par les spécialistes de la détection qui effectuent la détection de véhicule.

    Dans ces situations, vous devrez :
    - Mettre les gants et vérifier; 
    - qu'ils ne présentent pas de trous d'épingle ou de déchirures;
    - que les gants sont bien ajustés autour des doigts et de la paume; 
    - que la manchette est bien ajustée autour des poignets;
    - Enlever et de jeter les gants en toute sécurité à chaque nouvelle interaction (ne pas réutiliser les gants).

  • Masques obligatoires au PCV :

    - À l'intérieur du bunker du PCV en tout temps
    - À l'extérieur : Les employés doivent porter leur masque lorsqu'ils sont en transit (lorsqu'ils se déplacent pour changer de poste) et si/quand la distance de 2 mètres ne peut pas être maintenue. Les masques doivent également être portés s'il y a plus d'un employé dans les cabines des voies du PCV.
    - Contrôle des véhicules : les employés doivent porter leur masque lors de la fouille ou inspection des véhicules.

En tant qu'employés du Service, nous encourageons à faire respecter le port du masque avec les autres employés du Service.

Prévention de la COVID-19

Nous souhaitons rappeler à tous nos employés les informations essentielles suivantes :

  • Restez à la maison si vous vous sentez ou êtes malade.
  • Si vous ressentez des symptômes, vous devez suivre le protocole établi (auto-isoler; aviser votre superviseur/gestionnaire; contacter un professionnel de la santé afin de faire un test).
  • Les employés sont tenus de suivre les conseils et l'orientation fournis par l'ASPC. La distanciation physique et une bonne hygiène des mains restent les meilleures méthodes pour arrêter la propagation de germes.

COVID-19 Sommaire : demande d’adaptation

Le Service a mis en place de nouveaux protocoles pendant la pandémie mondiale de COVID-19 (voir plus bas). Bien que les protocoles visent à protéger et à assurer la santé et la sécurité des employés de l’organisation, certaines exceptions s’appliquent à un groupe de personnes afin respecter les besoins opérationnels et/ou les limites fonctionnelles. Au cas par cas, l’employeur doit adapter les politiques, les règles et les exigences pour garantir des mesures d’adaptation raisonnables afin de permettre aux employés ayant des limitations ou des handicaps, dont une maladie mentale, d’exercer efficacement leurs fonctions.

Particularités des mesures d’adaptation
  • Bien que les mesures d’adaptation bénéficient d’un appui, elles ne doivent ni créer de contrainte excessive ni constituer un risque pour la sécurité publique ou le mandat législatif du Service. Les facteurs considérés comme une contrainte excessive comprennent la santé, la sécurité et le coût.
  • Les demandes de mesures d’adaptation seront étudiées au cas par cas et traitées avec respect, sensibilité et discrétion.
  • Les mesures d’adaptation seront fondées sur les besoins et non sur les préférences des employés. Si la demande est approuvée, le Service mettra en place les mesures d’adaptation nécessaires dès qu’il sera raisonnablement sécuritaire de le faire.
  • Lorsqu’une mesure d’adaptation est approuvée, il est normal et attendu que l’employé bénéficiaire reprenne le travail.
Lancement du processus

Les demandes d’adaptation peuvent être présentées de l’une des manières suivantes :

  • L’employé s’adresse au gestionnaire/superviseur et demande une mesure d’adaptation.
  • Un représentant de l’agent négociateur demande une mesure d’adaptation au nom d’un employé.
  • Le gestionnaire/superviseur reconnaît et étudie les conditions qui peuvent nécessiter une mesure d’adaptation. Il a l’obligation d’entamer une discussion sur les mesures d’adaptation lorsqu’il sait qu’un employé peut avoir besoin d’une mesure d’adaptation.

 

Dans tous les cas, les gestionnaires/superviseurs seront informés lorsqu’une demande d’adaptation a été officiellement reçue par la Section responsable de la santé et des mesures d’adaptation.

Évaluation dans le cadre du processus
  • Les demandes d’adaptation seront évaluées au cas par cas, grâce à un examen des documents justificatifs qui permettra de trouver la solution la plus efficace et la plus pratique.
  • Les demandes d’adaptation liées à un problème de santé seront justifiées par un certificat médical.
  • Lorsque des mesures d’adaptation sont nécessaires pour des raisons autres que la santé, le Service s’appuiera sur d’autres documents et renseignements pertinents.
  • Le Service travaillera avec l’employé et les professionnels de la santé, le cas échéant, pour trouver et fournir rapidement des mesures d’adaptation sécuritaires et raisonnables.
  • Les mesures d’adaptation varient en fonction des limitations et des restrictions de l’employé justifiées sur le plan médical. Les mesures peuvent être temporaires, à long terme ou permanentes.
  • L’employé sera tenu informé de l’évolution de sa demande.
  • Toutes les parties concernées doivent être ouvertes à envisager les types de mesures d’adaptation proposées et toute autre option pertinente.
  • Un dossier sera tenu pour chaque demande d’adaptation présentée à la section responsable la santé et des mesures d’adaptation.
Confidentialité des renseignements

Un dossier confidentiel sera tenu par la section responsable de la santé et des mesures d’adaptation des Relations de travail. Le conseiller en matière de santé et de mesures d’adaptation a besoin de suffisamment de renseignements pour pouvoir prendre des mesures d’adaptation efficaces. Ces renseignements comprennent normalement des détails sur les limitations et restrictions fonctionnelles qui justifient les mesures d’adaptation liées au handicap. Chaque étape et chaque décision seront consignées. Les mesures d’adaptation peuvent être prises en transférant un employé à un autre poste pour la durée de la mesure d’adaptation ou en modifiant un horaire de travail.

Nouveaux protocoles mis en place pendant la pandémie de COVID-19 et leurs exigences précises en matière d’adaptation

Population vulnérable

Étant donné que notre effectif, comme beaucoup d’autres, a subi les contrecoups de la COVID-19, le choix du moment du retour au travail des personnes occupant certains postes dépend de nombreux facteurs, dont le moindre n’est pas de savoir si un employé juge faire partie d’une population vulnérable.

Le Service est conscient qu’il contribue grandement à empêcher ces populations de contracter ou de propager le virus de la COVID­19. C’est pourquoi il est primordial que les employés qui font partie d’une population vulnérable en informent leurs gestionnaires/superviseurs.

Prochaines étapes du gestionnaire

  1. Communiquer avec l’équipe des mesures d’adaptation et le conseiller en santé et sécurité.
  2. Aucune note médicale n’est requise.
Port obligatoire du masque

Le Service souhaite rappeler à tous ses employés qu’ils sont tenus de porter un masque à l’intérieur (obligatoire) dans les cas suivants :

  • Chaque fois qu’une distance de deux mètres ne peut être garantie (à l’intérieur ou à l’extérieur) : L’Agence de la santé publique du Canada recommande de porter un masque non médical ou de se couvrir le visage dans les lieux publics, en particulier ceux qui sont très fréquentés, lorsqu’il est impossible de maintenir une distance physique constante, c’est-à-dire de garder une distance de deux mètres entre les personnes.
  • Déplacement (à l’intérieur) : Par exemple, lorsque les employés circulent, s’éloignent des bureaux, des postes de travail, des postes et se dirigent vers le bureau d’un collègue ou vers la salle d’impression, la cuisine, salle de pause ou encore les toilettes.
  • Circulation dans les espaces publics (à l’intérieur) de bâtiments gérés par des tiers : Par exemple, en entrant dans le hall d’entrée, les toilettes, les couloirs publics, les ascenseurs, les stationnements, etc.

 

Voici les personnes exemptées du port d’un masque :

  • celles souffrant de problèmes médicaux qui les empêchent de porter un masque en toute sécurité, notamment des difficultés respiratoires ou des troubles cognitifs;
  • celles qui ne peuvent pas mettre ou enlever un masque sans aide, notamment celles qui sont visées par des mesures d’adaptation en vertu de la Loi sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario ou qui bénéficient de protections en vertu du Code des droits de la personne de l’Ontario, L.R.O. 1990, c.H. 19, dans sa version modifiée;
  • celles qui sont employées par le Service et qui se trouvent à l’intérieur ou derrière une barrière physique (par exemple, du plexiglas).

 

Prochaines étapes du gestionnaire

  1. Communiquer avec l’équipe des mesures d’adaptation et le conseiller en santé et sécurité.
  2. Une note médicale est requise.

Si vous avez des questions ou des préoccupations à ce sujet, veuillez contacter la conseillère en matière de santé et de sécurité, Denia Bendou, à : denia.bendou@pps-spp.parl.gc.ca.

 

Protocole sur l'utilisation des masques en tissu

ATTN : À tous les employés du Service, veuillez prendre note du protocole de port de masque suivant qui s'applique UNIQUEMENT aux employés du Service.

** IMPORTANT: veuillez noter que les employés du Service ne doivent en aucun cas surveiller, arrêter ou empêcher les parlementaires, employés parlementaires et invités de la Cité d’entrer dans un bâtiment de l'enceinte parlementaire si ces derniers ne portent pas de masque. Les employés du Service peuvent faire preuve de leadership et démontrer un comportement exemplaire en portant leur propre masque lorsqu'ils se déplacent en intérieur ou lorsque la distance de deux mètres ne peut être maintenue. Bien que les employés du Service puissent inciter les autres employés du Service à porter le masque, les employés du Service ne doivent en aucun cas surveiller ou faire appliquer le port de masques aux parlementaires, employés parlementaires et invités de la Cité.**

Le Service tient à rappeler à tous ses employés qu'ils doivent porter des masques à l'intérieur (obligatoire) dans les circonstances suivantes :

  • Lorsqu’une distance de 2 mètres ne peut pas être maintenue (à l’intérieur ou à l’extérieur);

En effet, l'Agence de santé publique du Canada recommande le port d'un masque non médical ou d’un couvre-visage dans les lieux publics, en particulier dans les lieux hautement fréquentés, lorsqu'il n'est pas possible de maintenir une distance physique, c'est-à-dire une distance de 2 mètres par rapport aux autres personnes.

  • Lors de déplacements en intérieur;

Par exemple : lorsque les employés se déplacent, lorsqu’ils s’éloignent de leur poste de travail, vont rencontrer un collègue, se dirigent vers la salle d’impression, cuisine, salle de repos, toilettes, etc.

  • Lors de déplacements dans les espaces publics (en intérieur);

Lorsque vous entrez dans un espace géré par un gestionnaire immobilier tiers (par ex. : hall d’entrée, toilettes, couloirs publics, ascenseurs, aires de stationnement, etc.)

Exemption

Les masques ne sont PAS obligatoires à tout moment. Les masques sont obligatoires lorsque vous ne pouvez pas garantir une distance physique de 2 mètres dans les espaces clos de l’enceinte parlementaire et lors des déplacements. En d'autres termes, si un employé travaille à son propre poste de travail à l'intérieur et est 1) à au moins 2 mètres de toute autre personne; et 2) n'est pas en transit (ne se déplace pas dans les espaces intérieurs), alors le port du masque à l'intérieur, dans ces cas, n'est pas obligatoire.

Quels masques les employés doivent-ils porter?

Employés opérationnels de première ligne (en uniforme) :

Veuillez noter que les employés opérationnels qui se présentent au travail en uniforme doivent porter l'un des 2 modèles de masques fournis par le Service. QM dispose actuellement de 2 modèles de masques différents à la disposition du personnel.

Employés administratifs :

Les employés qui ne sont pas en première ligne et qui ne portent pas d'uniforme sont invités à porter les masques fournis par le QM mais sont également libres de porter leurs propres masques en tissu (modèles non émis par QM).

Cela dit, en tant qu'employés du Service, nous encourageons à faire respecter le port du masque avec les autres employés du Service.

Si vous avez des questions ou des préoccupations à ce sujet, veuillez contacter la conseillère en matière de santé et de sécurité, Denia Bendou, à : denia.bendou@pps-spp.parl.gc.ca.

Merci pour votre collaboration,

Soutenir les employés vulnérables en vue d'un éventuel retour progressif au travail

Comme vous le savez déjà, le Service planifie actuellement le retour progressif au travail. Des évaluations sont en cours et des recommandations seront bientôt formulées, mais aucune date n’est prévue pour le moment. Le Service suivra les recommandations des responsables de la santé  publique et laissera aux employés le temps de se préparer avant la mise en œuvre du plan de retour au travail. Comme nos effectifs ont été durement touchés par la COVID-19, la date de retour au travail des différents postes dépend de beaucoup de facteurs. Pour que les équipes responsables de la continuité des activités et de la planification en cas de pandémie puissent faire des plans et formuler des recommandations, il leur est essentiel de savoir si les employés font partie des populations vulnérables.

C’est la raison pour laquelle votre gestionnaire ou votre superviseur communiquera personnellement avec vous dans les prochaines semaines pour vous demander si vous estimez faire partie des populations vulnérables.

Définition de personne vulnérable
À la lumière de la définition en vigueur à l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et des consultations avec le Groupe de travail sur la pandémie, le Service décrit une personne vulnérable comme étant une personne qui :

  • est à risque en raison d’un état pathologique sous-jacent (p. ex. maladie du cœur, hypertension, diabète, maladies respiratoires chroniques, cancer);
  • est à risque en raison d’un système immunitaire affaibli par un état de santé ou un traitement (p. ex. chimiothérapie);
  • vit avec une personne immunodéprimée;
  • allaite ou est enceinte;
  • vit avec un ou une professionnel(le) de la santé.
Pour mieux se préparer à ces échanges, les employés devraient lire ce qui suit :
  • Il n’est pas obligatoire de déclarer que vous faites partie ou non des personnes vulnérables. Cette information peut nous aider à mieux préparer le retour au travail, mais la réponse à donner, que ce soit « Oui », « Non », « Je ne le sais pas » ou « Je préfère ne rien déclarer », vous revient entièrement.
  • Pour le moment, on ne devrait pas vous demander de fournir une preuve de votre situation. (Vous n’avez pas à fournir de billet du médecin ou de pièce justificative. Il se pourrait cela devienne nécessaire un jour, mais dans la mesure où les responsables de la sécurité publique recommandent toujours l’isolement, cette obligation ne sera pas imposée dans un proche avenir.)
  • Il incombe aux employés qui s’estiment à risque d’en informer leur employeur.

Consultez la FAQ ci-dessous pour obtenir des renseignements supplémentaires.

  • Pourquoi devrais-je envisager de déclarer faire partie d’une population vulnérable? Il n’est pas obligatoire de déclarer que vous faites ou non partie d’une population vulnérable. Par contre, l’information aidera au Service de mieux préparer un retour au travail sécuritaire. Rappelez-vous que le choix de répondre « Oui », « Non », « Je l’ignore » ou « Je préfère ne faire aucune déclaration » vous revient.
  • Pourquoi est-ce que mon gestionnaire ou superviseur me demande si je fais partie d’une population vulnérable? Le Service comprend son rôle important dans la prévention de la propagation du virus de la COVID19 à ces populations. Une meilleure préparation est possible si l'on sait que certains employés sont plus vulnérables.
  • Quelle information devrais-je fournir à mon gestionnaires ou superviseur, et pourquoi? Présentement, on ne vous demandera pas de fournir des preuves à l’appui ou de préciser de quelle population vulnérable vous faites partie (bien que cette preuve puisse être exigée ultérieurement). Pour le moment, il n’est pas nécessaire de fournir une note du médecin ou pièces justificatives.
  • Ces échanges avec mon superviseur ou gestionnaire devraient-ils avoir lieu par courriel, Skype ou téléphone? À vous de décider si vous souhaitez participer à ces échanges par courriel, téléphone ou Skype, par exemple; la décision vous revient à vous et à votre gestionnaire ou superviseur.
  • Que se passe-t-il après que je déclare faire partie d’une population vulnérable? Mon dossier est-il renvoyé au Service des adaptations? Et puis ensuite? Lorsque vous déclarez faire partie d’une population vulnérable, vous autorisez votre gestionnaire ou superviseur à communiquer l’information à l’équipe des accommodations afin de prévoir que votre retour au travail se déroule en toute sécurité. L’équipe des adaptations vous demandera seulement une note du médecin si vous nécessitez un soutien continu au-delà de la période de pandémie.

Si vous avez des questions sur ces échanges à venir, veuillez vous référer à la section Questions et réponses - Collecte et divulgation de renseignements personnels des employés liés à la pandémie de coronavirus (COVID-19), en parler avec votre superviseur ou gestionnaire, ou contacter l'équipe des Relations de travail et accommodations à : haa-amt@pps-spp.parl.gc.ca.

Veuillez continuer à maintenir la distanciation physique, de vous laver souvent les mains et à éviter de vous toucher le visage. C'est ainsi un moyen facile de faire notre part pour assurer la sécurité des autres!

Ergonomie à la maison

Reconnaissant que beaucoup d'entre vous travaillent à domicile pendant cette période prolongée, nous voulons vous soutenir en vous orientant vers une formation obligatoire sur la manière d'installer votre poste de travail temporaire.

Formation obligatoire
  1. Configurez votre poste de travail temporaire
  2. Étapes pour l'installation de votre poste de travail temporaire (PDF)
Autres outils

L’équipe de Santé et adaptations est également à votre disposition pour vous fournir des conseils afin de vous aider à travailler efficacement et en toute sécurité depuis votre domicile.

Prévention de la COVID-19 parmi les employés vulnérables

Nous collaborons avec les employés qui ont divulgué leur état de vulnérabilité afin de limiter leur présence physique sur leur lieu de travail. Afin de soutenir adéquatement les employés vulnérables, il est important que les employés du Service signalent à leur gestionnaire ou superviseur tous problèmes de santé sous-jacents qui pourraient les inclure dans la population la plus vulnérable. Il est à noter que les informations divulguées à votre gestionnaire ou superviseur resteront strictement confidentielles et les détails d'un diagnostic n'ont pas besoin d'être révélés. Cependant, dans certaines circonstances, l'équipe des Relations de travail, santé et sécurité peut demander des précisions médicales et discuter avec l'employé en question avant de prendre toutes dispositions.

Si vous avez des symptômes, que vous ayez voyagé ou non, on vous demande de rester à la maison lorsque malade puis de contacter un professionnel de la santé et votre organisme de santé local. Le cas échéant, les employés devront prendre un congé de maladie. Assurez-vous d’en informer votre superviseur/gestionnaire.

Les employés doivent suivre les conseils et l'orientation fournis par l'ASPC. La distanciation physique et une bonne hygiène des mains restent les meilleures méthodes pour arrêter la propagation de germes.

Meilleures pratiques en matière de nettoyage et de désinfection des postes de travail

Soyez assurés que les produits de nettoyage et de désinfection fournis par le Service sont de qualité hospitalière. Nous ne le soulignerons jamais assez : le Service continue à se tourner que vers les meilleurs produits disponibles dont l'efficacité est garantie. N'oubliez pas que si ces produits répondent aux exigences des hôpitaux qui opèrent dans des environnements où les risques de contagion sont plus importants, nous estimons que leur utilisation sur notre lieu de travail témoigne des précautions que nous prenons pour assurer la santé et la sécurité de notre personnel.

En plus du nettoyage de routine, les surfaces qui sont fréquemment touchées par les mains doivent être nettoyées et désinfectées par le personnel au moins deux fois par jour (au début et à la fin de chaque quart de travail) et, bien sûr, lorsqu'elles sont visiblement sales. Veuillez suivre ces procédures et recommandations de nettoyage :

Procédures de nettoyage
  • Appliquez un spray désinfectant à l'aide du vaporisateur à gâchette ; puis, essuyez la surface avec le chiffon en microfibres. (Attention : comme la plupart des désinfectants, le produit peut irriter les yeux. ÉVITER tout contact avec les yeux)
  • Pour une désinfection plus profonde, vaporisez la surface et laissez-la humide (afin de laisser le produit agir) pendant 10 minutes, puis enlevez tout excès de liquide.
  • Après avoir utilisé le vaporisateur et le chiffon en microfibres, lavez-vous les mains à l'eau et au savon, ou utilisez un désinfectant pour les mains à base d'alcool.
  • La plupart des stations ont été équipées d'un bac pour la distribution de chiffons microfibres sales. Une fois que vous avez utilisé un chiffon pour nettoyer votre surface de travail, placez le chiffon utilisé dans le bac "sale". Les chiffons des bacs "sales" seront ramassés et remplacés par des chiffons propres à tous les jours.
Produits de nettoyage fournis par le Service
  • Le Service s'est tourné vers un produit appelé Pinosan, un nettoyant désinfectant de la compagnie Dustbane Production.
  • Ce produit est commercialisé sous forme concentrée et est ensuite dilué dans de l'eau potable selon les taux de dilution du fabricant pour les nettoyages lourds.
  • La fiche de données de sécurité (FDS) de la solution est disponible au QM.
  • Le Pinosan est un produit désinfectant avec un numéro d'identification du médicament (NIM), conforme aux exigences de Santé Canada.
  • Le Pinosan est approuvé par la CSA et est certifié par ECOLOGO.

 

5 conseils d’hygiène à adopter pour se protéger contre les virus - Centre Canadien d’hygiène et de sécurité au travail En finir avec les idées reçues - Organisation mondiale de la Santé

Autoévaluation - COVID-19

Si vous croyez que vous présentez des symptômes de la COVID-19 ou si vous avez été en contact étroit avec une personne l’ayant contracté, servez-vous de cet outil d’autoévaluation pour vous aider à déterminer si vous avez besoin de recevoir d’autres soins.

Options pour les congés

Mise à jour le 22 septembre 2020 

Guide d’utilisation pour Autre congé payé

Il est important de se rappeler que la planification et le besoin de prendre des vacances sont importants afin d’assurer le bien-être de tous nos employés. Le Service reconnaît que la vie quotidienne a été bouleversée et que certaines composantes de la vie de nos employés ne sont pas revenues à la normale. L’organisation a pris des mesures pour soutenir les employés pendant cette période d'incertitude.

« Autre congé payé », code 699, a été mis en place à titre exceptionnel pendant la pandémie de COVID-19 afin de régler les problèmes spécifiques auxquels sont confrontés les employés alors que les gouvernements fédéral et provincial ont mis en œuvre des mesures pour prévenir la propagation de l'infection. Ce type de congés n'est pas destiné à remplacer les congés annuels. Le gestionnaire doit discuter avec l'employé de la façon dont sa situation a changé afin de leur permettre d’utiliser ce congé.

Le Service souhaite s'assurer que les employés ont la possibilité de se ressourcer et encourage les gestionnaires à prendre des mesures nécessaires, lorsque cela est possible, pour ceux qui ont travaillé au cours des derniers mois afin de leur permettre de prendre des congés annuels au cours de l’été.

Si vous n’êtes pas en mesure de vous présenter au travail en raison de la situation liée à la COVID‑19, différents types de congé suivants s’offrent à vous. Il existe différents types de congé pour ceux qui sont payés par l’Administration de la Chambre (la majorité de nos employés) et l'Administration du Sénat (anciens employés du Service de sécurité du Sénat). L'Administration du Sénat a créé un code de congé spécifique pour la pandémie.

Les employés doivent discuter de ces dispositions de congé avec leur gestionnaire, car les Autres congés payés seront offerts au cas par cas. En général, on s'attend à ce que, pour des raisons de congé normal, les crédits de congé normaux soient épuisés (congé de maladie et congé pour raisons familiales non liés à COVID-19) avant d'utiliser tout code de congé spécial ou autre. De plus, les employés doivent être en communication régulière avec leur gestionnaire/superviseur durant toute leur période d’absence du milieu de travail.

 

Q : J’occupe un emploi essentiel, je suis en santé et je suis disponible – est‑ce que je dois me présenter au travail à chaque quart prévu?

R : Les besoins opérationnels sont évalués au jour le jour. Cela permet de maintenir une posture de sécurité efficace et de minimiser le plus possible le besoin de se présenter au travail. Pour cette raison, vous n’avez peut‑être pas besoin de vous présenter physiquement au travail. Si tel est le cas, discutez avec votre gestionnaire ou superviseur de ce que vous pouvez faire de la maison. Sinon, vous aurez l’autorisation de prendre un congé payé pour d’autres raisons.

Q : Est-ce que je dois rester disponible pour aller travailler pendant toute la durée de mon quart prévu à l’origine?

R : Conformément aux instructions déjà données, lorsque vous appelez au travail, on vous indique si vous êtes considéré comme étant en travail à la maison. Dans ce cas, vous devez rester disponible pour aller travailler, et ce, pendant toute la durée de votre quart.

Q : Est‑ce que j’ai droit à la prime de quart ou à la prime pour le travail de soir ou de fin de semaine lorsque je travaille de la maison?

R : Oui, pour les périodes de « temps travaillé », vous continuez de recevoir les primes de soir et de fin de semaine, de même que les primes de port d’arme à feu et de travail pendant la pause du midi, le cas échéant. La prime de port d’arme à feu et la prime pour le travail pendant la pause du midi continuent d’être payées mensuellement, conformément à la convention collective.

Q : Est‑ce que j’ai droit à la prime de quart ou à la prime pour le travail de soir ou de fin de semaine lorsque je suis en congé payé pour d’autres raisons?

R : Il faut accumuler des heures travaillées pour avoir droit à la prime de quart ou à la prime pour le travail de fin de semaine. Vous ne pouvez donc pas recevoir de prime lorsque vous êtes en congé payé pour d’autres raisons (comme pour n’importe quel type de congé). Vous continuez cependant de toucher chaque mois la prime de port d’arme à feu et la prime pour le travail pendant la pause du midi, le cas échéant, conformément à la convention collective.

Q : Je devais au départ travailler un jour férié payé (JFP), mais ce n’est maintenant plus nécessaire, vu la posture de sécurité réduite. Est‑ce que je serai rémunéré pour le quart de travail que je n’ai plus besoin de faire?

R : Tous les employés qui n’ont pas à se présenter au travail un JFP pourront rester en congé le jour en question, conformément à la convention collective, et un congé payé pour d’autres raisons sera accordé pour égaler la valeur du JFP, si le quart de travail n’était pas assez long. Contrairement aux quarts de travail ordinaires, vous n’avez pas besoin de rester disponible pour travailler. Si vous devez vous présenter au travail, vous serez rémunéré selon le taux applicable aux JFP, conformément à la convention collective.

Q : Je ne peux pas me présenter au travail en raison d’une blessure ou d’une maladie non liée à la COVID‑19. Est‑ce que le congé payé pour d’autres raisons s’applique automatiquement à moi?

R : Les demandes de congé payé pour d’autres raisons sont examinées au cas par cas. Lorsque la blessure ou la maladie n’est pas liée à la COVID‑19, les dispositions habituelles concernant les congés de maladie s’appliquent. Discutez de votre situation avec votre gestionnaire ou superviseur et voyez si un congé de maladie ou un congé non payé peut être accordé.

Q : Je ne peux pas me présenter au travail parce que je dois m’occuper de mon enfant pour des raisons qui ne sont pas liées à la fermeture des services de garde imposée à la suite de la COVID‑19 (par exemple, la gardienne ne peut pas s’occuper de mon enfant). Est‑ce que le congé payé pour d’autres raisons s’applique automatiquement à moi?

R : Les demandes de congé payé pour d’autres raisons sont examinées au cas par cas. Lorsque la situation n’est pas liée directement à la COVID‑19, les dispositions habituelles concernant les congés pour obligations familiales s’appliquent. Discutez de votre situation avec votre gestionnaire ou superviseur et voyez si un jour de vacances, un congé non payé ou un échange de quart de travail est possible.

Situation Type de congé
Vous êtes malade Congé maladie – non-certifié (210) ou après consultation avec votre superviseur, Autre congé payé (699 ou Pandémie), si vous êtes malade et si votre congé de maladie a été épuisé.
Vous vous occupez d'un membre de votre famille malade Congé famille (420) ou après consultation avec votre superviseur, Autre congé payé (699 ou Pandémie), si vous êtes malade et si votre congé de maladie a été épuisé.
Vous vous occupez d'enfants en raison de fermetures d'écoles ou de garderies Si vous ne pouvez pas travailler de la maison (même dans une capacité limitée), congé payé (699 ou Pandémie)
Pour quelques raisons que ce soit, vous vous isolez et vous pouvez travailler de la maison Vous travaillez de la maison, aucun congé ne s'applique
Vous vous isolez suite à un conseil d'un fonctionnaire de la santé publique ou suite à une consultation avec votre superviseur/gestionnaire et vous ne pouvez pas travailler de la maison Autre congé payé (699 ou Pandémie)

Auto-isolement

Mise à jour le 23 septembre 2020 

Ordres d'auto-isolement

Santé publique Ottawa a invoqué une nouvelle loi autorisant les autorités sanitaires à infliger une amende aux personnes qui ne se conforment pas aux ordonnances d'auto-isolement. Veuillez noter que cela s'applique à toute personne qui réside à Ottawa mais également aux non-résidents qui seraient dans la ville.
 
Auto-isolement
Placez-vous en auto-isolement si vous avez reçu un diagnostic de COVID-19 ou si les autorités de santé publique locales ont déterminé que vous êtes un contact étroit d’une personne ayant reçu un diagnostic de COVID-19. L’auto-isolement signifie de limiter les contacts avec d’autres personnes.
  • Ne sortez pas de chez vous sauf en cas d’absolue nécessité, par exemple pour obtenir des soins médicaux.
  • N’allez pas à l’école, au travail, dans d’autres lieux publics ou n’utilisez pas les transports publics (comme les autobus et les taxis).
  • Prenez des dispositions pour que votre épicerie et vos fournitures soient déposées à votre porte afin de limiter les contacts.
  • Restez dans une chambre séparée et n’utilisez pas la même salle de bain que les autres membres de votre famille, si possible.
  • Si vous devez être en contact avec une autre personne, gardez une distance d’au moins deux mètres entre vous et elle. Veillez à ce que les interactions soient brèves et portez un masque.
  • Évitez tout contact avec des personnes atteintes de maladies chroniques, des personnes dont le système immunitaire est affaibli et des personnes âgées.
  • Évitez le contact avec les animaux domestiques si vous vivez avec d’autres personnes qui pourraient également les toucher.

Stationnement

Nous nous engageons à fournir autant que possible les outils et les logements à nos employés afin d'éviter tout transport public inutile ou toute contamination croisée. C'est pourquoi, compte tenu du nombre limité d'employés travaillant par jour, à compter de maintenant et jusqu'à nouvel ordre, tous les employés qui n'ont pas de carte de stationnement PPS désignée sont fortement encouragés à utiliser le parking 112 et à éviter les transports publics. L'aire de stationnement se trouve ici.

Les employés qui doivent se présenter au travail mais qui n'ont pas de permis assigné doivent se stationner dans le lot 112 derrière la Bibliothèque et les Archives. La PSPC, qui assure habituellement le stationnement du 112, a suspendu ses activités jusqu'à nouvel ordre.

Centres de conditionnement physique

Dans le cadre de mesures proactives contre la pandémie de COVID-19 en cours, les centres de conditionnement physique seront fermés jusqu’à nouvel ordre.

Formation en ligne

Mise à jour le 22 septembre 2020

Formation en ligne

En vue de soutenir les employés pendant cette période de crise de la COVID-19 et d’optimiser ce moment, le Service est heureux d'offrir de la formation en ligne en trois phases. Cette approche nous permettra d’être encore plus dynamiques et sera bénéfique à l’ensemble du Service et ses employés.

Formations optionnelles - Développez de nouvelles compétences grâce à LinkedIn Learning

Nous souhaitons vous rappeler qu’en tant qu’employé du Service, vous disposez d’un accès illimité à LinkedIn Learning, une plateforme de cours et de vidéos de formation de haute qualité, et ce, jusqu’au 11 novembre. Avec une vaste gamme de cours (approximativement 8,000 en anglais et 2,100 en français), LinkedIn Learning est idéal pour les apprenants de tous les niveaux et vous propose des cours accessibles à votre convenance. Vous pouvez y accéder depuis votre profil LinkedIn ou via l’application LinkedIn Learning, qui vous permet de suivre des cours depuis votre mobile.

Top 5 des formations choisies par nos employés sur LinkedIn : 

  1. The Six Morning Habits of High Performers;
  2. Confronting Bias: Thriving Across our Differences;
  3. Strategic Thinking;
  4. Body Language for Women;
  5. Critical Thinking for Better Judgement and Decision-Making.

Les cours sont classés par thème, tels que

  • les logiciels et outils d'entreprise;
  • le leadership et la gestion;
  • le développement professionnel;
  • la gestion de projet.


Sous chaque thème, des sujets seront fournis pour préciser la pertinence de l'apprentissage associé à chaque modèle de profil d'emploi.

Si vous n'avez pas reçu le courriel de LinkedIn, veuillez le signifier à hrquestionsrh@pps-spp.parl.gc.ca. Pour tous enjeux avec le portail LinkedIn, veuillez vous adresser au soutien à la clientèle :

N’hésitez pas à laisser savoir à votre gestionnaire/superviseur quels cours vous avez suivis jusqu’à présent.

PHASE I

Explorez les différentes options de formations en ligne pour tous les employés.

PHASE II

Cette phase comprend à la fois des formations obligatoires et optionnelles.

Formations obligatoires 

Les employés ont reçu un courriel d'invitation pour chaque cours et avaient jusqu’au lundi 15 juin pour compléter les formations obligatoires.

PHASE III

Cette phase s'appuiera sur les phases précédentes. Chaque employé se verra attribuer un parcours d'apprentissage adapté à son profil de travail et orienté vers le développement des aptitudes et compétences essentielles à son développement. Les détails seront annoncés prochainement.

Pour toutes questions concernant cette nouvelle stratégie d'apprentissage, veuillez-vous adresser aux ressources humaines à hrquestionsrh@pps-spp.parl.gc.ca. Bon apprentissage!

DÉPLACEMENTS

Mise à jour le 13 octobre 2020

Veuillez noter que l’information présentée ci-dessous peut évoluer rapidement compte tenu des changements imprévisibles de la situation sanitaire actuelle au pays et dans le reste du monde.

Déplacements interprovinciaux – restrictions selon la province et le territoire

Pour obtenir de l'information sur les restrictions liées aux déplacements et autres actions reliées à la COVID-19 prises par votre province ou territoire, l’information étant modifiée fréquemment, nous vous invitons à consulter le lien officiel de Transport Canada au https://tc.canada.ca/fr/initiatives/mesures-mises-jour-lignes-directrices-liees-covid-19-emises-transports-canada/covid-19-document-orientation-exploitants-aeriens-gestion-voyageurs-aeriens-depart-aerodrome-canada#annexec

Transports en commun pour la Région de la capitale nationale

Pour les employés qui utilisent les transports en commun dans la Région de la capitale nationale, nous vous invitons à prendre connaissance des dernières informations et règles mises en place par les sociétés locales en consultant leur site Internet respectif :

Transport aérien international et interprovincial

Le personnel du Service qui voudraient voyager à l’intérieur du Canada, effectuer un déplacement à l’étranger ou qui reviennent de l’étranger, sont invités à prendre connaissance de COVID-19 : Voyage, quarantaine et frontières sur le site Internet officiel du gouvernement du Canada au https://voyage.gc.ca/covid-19-voyage et plus particulièrement les Restrictions, exemptions et conseils en matière de voyages au https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-coronavirus/derniers-conseils-sante-voyageurs.html

Nous vous conseillons aussi fortement de prendre connaissance des mesures de contrôle, des restrictions de voyage et de l’état des vols sur le site Internet de votre aéroport.

Pour signaler une urgence ou un comportement suspect : 613-992-7000 ou 911